Le musée Granet, la fondation Vasarely, Nimes la contemporaine et le Carré d’Art…C’était les 22 et 23 juin.


Le Group’Artuel et Bena au Carré d’Art à Nimes

Nous faisions partie ma femme et moi des Artualistes et de leurs conjoints qui ont participé au weekend culturel qui nous a mené à Aix en Provence puis Nîmes.

Notre première visite au Musée Granet avait pour thème de Cézanne à Matisse les formes, couleurs et les prémisses de l’art moderne. Nous avons pu découvrir les œuvres de Cézanne, Matisse mais aussi, Braque, Miro, de Staël, Dali, Picasso. Une centaine d’œuvres était présentée. Je suis un peu resté sur ma faim car j’aurais aimé voir plus. L’après midi du samedi nous a conduit à la fondation Victor Vasarely.

Au travers des différentes périodes de Vasarely nous avons découvert toutes ses recherches sur l’œuvre architecturée et l’art optique qui exploite les illusions et jeux d’optiques. Cette exposition surprenante et passionnante est à voir avec un guide pour ne pas passer à coté de l’essentiel, le notre était particulièrement captivant.

Après un bon resto et une nuit sur Nîmes. Notre visite du dimanche matin était basée sur le thème de l’art contemporain dans la cité. Notre guide nous a fait découvrir l’architecture contemporaine de la ville tout en faisant le lien avec son passé.

Cette visite de la ville s’est terminée par le Carré d’Art, bâtiment d’architecture contemporaine de Norman Foster. Nous avions là aussi une guide de grande qualité. Pour la dernière visite nous avions rendez-vous avec la collection “Moving” de Norman Foster. Les œuvres présentées étaient peintures, sculptures et installations et mêlaient couleurs, formes et musique. Cette collections est étonnante et les artistes présentés ont poussé très loin la recherche dans l’art.

La diversité des visites proposées et l’organisation parfaite de ce week-end riche en découvertes nous laisseront d’excellents souvenirs… Merci Béna ! 
Alain

je suis enchantée de notre virée dans le sud

et j’en profite pour remercier les personnes qui m’ont covoiturée.
Au musée GRANET j’ai apprécié de voir ensemble,les impressionnistes sur le même thème et d’imaginer quelles trouvailles ils ont pu partager.
Quant a la fondation VASARELY, mes souvenirs des années 70 ont tous été balayés . Le musée a fait un gros travail  pour nous révéler le travail préparatoire des ateliers de l’artiste ainsi que ses croquis et maquettes .Même si je suis sortie la tête un peu a l’envers, je mesure tout l’apport de cet artiste aujourd’hui.
Agnès

Merci Béna pour ce WE fabuleux.  

 Une vraie réussite par la diversification, l’organisation, le bon  choix des musées.
Expositions captivantes, tout cela me transporte de plus en plus dans l’art, ta forte présence à toi Béna, ton savoir, apportent aussi beaucoup à ces expos.
Pas de mots pour exprimer ce que j’ai ressenti : la découverte de toutes ces œuvres modifie le regard que je pouvais avoir jusqu’à ce jour, et toutes les émotions éprouvées
par les formes, la lumière, les couleurs, même les toiles d’araignées, permettent d’être transportées dans un monde imaginaire, tellement l’art est vaste.
Mon seul regret, c’est de ne pas retenir tout ce que j’ai vu et entendu…
Anhy
 


One Comment

  1. Nom *Arlette wrote:

    Ayant participé à ce formidable week-end j’adhère totalement à ce que disent Alain, Agnès et Anhy.
    J’ajouterai avoir été impressionnée par l’immense toile de Salvador Dali au musée Granet « la pêche au thon » (peintre que je n’aime pas) , Dali mélange plusieurs techniques de peinture avec une maitrise parfaite.
    J’ai apprécié les visites guidées à la fondation Vasarely et à Nîmes. La guide nîmoise très compétente en architecture et en urbanisme au gré du parcours dans le centre de Nîmes m’a fait découvrir les liens profonds des bâtisseurs et des concepteurs entre le passé , le présent et l’avenir.

    Belle réussite de ce week-end artistique
    Merci à toi Béna
    Arlette

Laisser un commentaire