œuvres d’été en toute liberté


Eté 2018, Béna propose un texte à interpréter : 4 artuélistes vont travailler : Jagab, Laramas, Liou et Ma-Uyi . 6 œuvres vont voir le jour.

 

« Après un visage diaphane peint par Zurbaran, l’embouchure émeraude du Kinabatangan, les nuances moirées du Requiem de Fauré, les lueurs mordorées du lin, les dunes d’or du désert de Tam Man Boroa, les falaises blanches d’Etretat, les jambes ambrées de ma mère, les écorces d’oranges amères drapées de chocolat noir, les noirs tout nus de Soulage, les feuilles rousses d’érables en automne, le coeur rose des Agapitonnes , le laiteux d’un saint nectaire, les ciels bleus crépusculaires, après les ocres des gorges du Colorado, les neiges immaculées et blanches du Kilimandjaro, les bleus vifs de Klein, les tout petits points rouges de Corot et le petit pan de mur jaune de Vermeer, n’y a-t-il rien de plus beau qu’une femme qui porte un nez de clown en plastique rouge, un chapeau pointu posé sur ses cheveux blonds ? »

Avec Elle. Daniel Schick

Cliquer sur chaque vignette pour voir la toile en entier.

 



One Comment

  1. privolt wrote:

    Good News ! and nice pictures

Laisser un commentaire