Philiberte der Garabedian dite Philiberte, artueliste


Nom d’artiste : Philiberte

Présentation de l’artiste membre du Group’Artuel 2018

J’étais habituée à la peinture à l’huile très figurative.

J’essaie depuis plus d’un an avec Béna de m’exercer à l’acrylique dans un style plus dépouillé. Dur dur…

En tout cas, je suis ravie non de ce que je produis mais de tout ce que j’apprends en suivant ses cours.

 

Pour voir les tableaux en entier, cliquez sur les vignettes. Merci

 



4 Comments

  1. Nom *Arlette wrote:

    Tes années de pratique picturale sont bien rendues sur tes 2 tableaux , harmonie des couleurs , touches de peinture . Avec ton dernier tableau que j’ai vu en cours tu es bien sur le chemin de l’abstraction malgré tes doutes et ton insatisfaction devant ce que tu réalises.
    Gardes l’enthousiasme et le plaisir de peindre.
    Bises amicales
    Arlette

  2. LIOU wrote:

    Que rajouter au commentaire de Betty qui exprime l’essentiel ? Poursuis dans ta recherche et tes essais, ne te démoralise pas ! Même si le résultat n’est pas tout à fait celui attendu par toi, c’est une première étape d’un apprentissage. Tu as assez bien réussi tes premiers pas ! Ils plaisent tes tableaux …ils sont évocateurs …

  3. Nom *Betty wrote:

    Ces deux tableaux me plaisent bien , Philiberte : du figuratif , quand même … Je suis d’accord , partir de la nature . La nature nous permet tout : de voir , de rêver , d’inventer , de sentir , de ressentir ….et puis nous , on la rend comme on la ressent , avec pour chacun notre personnalité. On se sent un peu magicien , et on mesure tout de même , que c’est une chance , de pouvoir aller au-delà des apparences. C’est pour cela qu’une pomme de Cézanne devient une merveille , encore plus belle que le fruit qui était devant lui.
    Pour rendre les fruits que vous avez peints , il faut avoir fait depuis longtemps pensé , fait des essais , des recherches , et avoir déjà bien avancé. C’est un long chemin , rempli d’embûches , de petits moments de croyance en soi , de grands moments de doutes de soi …. Mais le voyage en vaut la peine ,; de toute façon , quand on a commencé , on ne peut plus reculer ! On ne peut plus lâcher , ce serait comme un suicide. C’est tellement génial, la création ! Enfin , tout cela pour vous dire que c’est une chance d’être habité par la peinture. Je ne sais pas si Bena validera tout ce que j’ai dit , je ne suis pas un critique d’art , je ne suis qu’une personne qui aime la peinture qui renvoie quelque chose. Bonne route chez Bena ! On est bien dans son atelier , et elle nous accompagne tellement bien dans nos recherches ! Vous avez tout pour continuer ! Betty

  4. Bonjour
    Très belle lumière sur la nature morte aux légume/fruits

Laisser un commentaire