Interprétations picturales par 4 artuélistes d’un texte de S. BECKETT


4 artuélistes ont travaillé sur un passage d’un texte de Samuel Beckett : En attendant GODOT.

Voici le résultat en images.



8 Comments

  1. Mais c’est très très beau!!!
    Bravo à eux.

  2. Nom *Betty wrote:

    Bonjour Bena ; comme le travail que tu as proposé est intéressant ! Dans le texte que tu as donné , on est devant un homme qui a quelque chose de cassé . Débit de mots , phrases inintelligibles , ou plutôt bouts de phrases , des mots qui se touchent , se choquent , sans rien donner. On ne comprend pas , et il n.y a rien à comprendre . L ´homme n’est plus lui ; traumatisé , angoissé , apeuré . Il a perdu le fil . Absence d’histoire , de sens , absence de but. Rien que des mots , les mots qui restent en mémoire , et seulement en mémoire , comme des mots que l ´on aurait gardes dans une case , et qui ne veulent plus rien dire. Absurdité des mots , absurdité de la vie. Tu vois , Bena , si j’avais travaillé avec vous , j’aurais fait quelque chose dans l’esprit de ce tableau surréaliste , en forçant sur la couleur des flots , pour que ce soit violent , angoissant. Et puis cet homme un peu fou , avec sa malette ,son costume . Surréaliste ! Et puis, sur la feuille qu’il tient , j’aurais écrit  » malgré le tennis les faits sont là . A ses pieds , j’aurais écrit sur les feuilles : « la lumière des expériences .. » « Des expériences abandonnées « . « Au bord de la mer et des cours d’eau et de feu « . « Les grands froids sur mer sur terre « . « Malgré le tennis « .  » conard !  » « si calmes ! »
    Voilà , BENA , tes artistes d’élèves ont bien travaillé , et sûrement travaillé avec beaucoup de plaisir , car le théâtre de Samuel Beckett ne laisse pas indifférent. On a tous certainement un petit côté dans notre tête qui nous fait penser parfois à l’absurdité de la vie ! Ce que je t’envoie , bien sûr , n’est qu’une interprétation , toute intuitive.

  3. Impressionnant et superbe ! Bravo aux courageuses qui ont fait leur devoir de vacances !

  4. Bena wrote:

    Chère Bena,

    Merci à vous pour ce lien entre le théâtre et la peinture, pour ce lien entre humains que vous rendez possible, comme un écho, entre nous, l’oeuvre de Beckett et vos élèves, créateurs de bien beaux paysages intérieurs qui nous prouvent que rien n’est totalement absurde…car l’art est une relation.

    Amitié à vous et à eux, et encore bravo pour ce cadeau…

    A bientôt avec joie,

    Laurent

    PS: Je mets en copie de ce mail les acteurs de la troupe

    Laurent Fréchuret Théâtre de l’incendie à Saint Etienne

  5. Nom *bess wrote:

    Impressionnée par ces magnifiques interprétations de ce texte difficile! Bravo à toutes les quatre

  6. Jean-Michel wrote:

    Impressionnante la diversité des résultats. Comme quoi les individus sont multiples ! et il faut rester open à tout
    Bonne journée

  7. Nom *thevenet wrote:

    tres beau travail
    merci

Laisser un commentaire